menu_left

    vue générale
    Mot du comité
l'histoire du village

    cartes et directions
    ex-commune de Chandolin
    coordonnées,météo
une visite en mode 360é

    Fang d'en-haut
    la chapelle
    le moulin

    Fang de milieu
    le four

    Fang d'en-bas
    l'école

    les ruines du vieux Fang
    les Sampelets
    les Voualans,Crouja
    Voualans,site officiel
    la Meya
    le Bisse des Sarrasins
    l'Ecole de Pinsec(logement)
    les Pontis
la société du village

    le livre d'or
    médias
    PHOTOS
    news->05/2017
    news depuis 2017
    newsletters
    les projets
    ACCES MEMBRES
les manifestations
    Fête patronale
    FANGEpicuria,site officiel
    KM Chando,site officiel
    activités diverses



 Les KM de Chando, cliquer ici

 Anniviers liberté, cliquer ici

 Loisirs.ch, cliquer ici
 
Situation >>> Description >>> Siphon d'eau >>> Glossaire
SITUATION
<< voir section cartes et directions ou cliquer ici >>
LES PONTIS
A la sortie du plat de Niouc s'étend la zone dite les Pontis. Celle-ci fait partie de la commune de Chandolin et fait partie intégrante é plus d'un titre de l'histoire de la vallée. Géographiquement, on peut la diviser en 4 parties :

1/  le grand Pontis ou creux des Pontis a la particularité d'avoir un relief escarpé, la circulation automobile y est trés difficile et l'hiver y est trés rude. Au 14éme siécle, le passage se fait par l'intermédiaire de nacelles et pontonnages. En 1613, le premier chemin muletier é travers les Pontis est établi.
cliquer pour agrandir photo 148 : l'ancienne route de la vallée aux Pontis
cliquer pour agrandir
photo 150 : inscription latine taillée dans le roc rappellant la construction périlleuse de la route
2/  En position intermédiaire, on trouve le hameau des Pontis. Perché sur la vallée, il comprend quelques maisons dont un café-restaurant : longtemps tenu par Annelyse Clavien, il est le seul arrét entre Niouc et Vissoie et est trés apprécié par les ouvriers entrant et quittant la vallée; il bréla en 2001 et fut remplacé par un relais censé représenter la porte d'entrée touristique du val d'Anniviers.
cliquer pour agrandir photo 140 : le café-restaurant des Pontis du temps d'Annelyse Clavien
photo 142 : le relais des Pontis depuis 2002 cliquer pour agrandir
3/  le petit Pontis ou tunnel des Pontis présente quelques sites intéressants. Premiérement, la chapelle des Pontis se situe é droite de l'entrée du tunnel, sur l'ancien accés de la vallée. Depuis des années, tout bon Anniviard voyageur prie Notre Dame des Pontis pour le protéger des dangers de la route. Une messe y est donnée traditionnellement chaque automne. Le tunnel actuel est temporellement le troisiéme passage de la route d'Anniviers : le chemin pédestre du 14éme siécle a laissé la place dessous lui é un premier tunnel au 16éme siécle puis en retrait, au 20éme siécle, au tube d'aujourd'hui.
photo 144 : "Passant, veux-tu faire bon voyage? Salue Notre Dame des Pontis." cliquer pour agrandir
photo 146 : les 3 passages cliquer pour agrandir
4/  en contrebas du hameau des Pontis, une curiosité géologique s'offre aux yeux du promeneur connaisseur : une excavation rocheuse d'une vingtaine de métres de hauteur et suintante d'eau de source s'ouvre sur la Navizance. Le type de roche est le tuf (1).
photo 152 : la présence d'une importante source active le processus de "tuffisation" cliquer pour agrandir
cliquer pour agrandir photo 154 : l'entrée des gorges de la Navizance
5/  "A la petite Pontis, on peut encore observer le vestiges d'une amenée d'eau par siphon qui alimentait le territoire de Fribougze-Pontis. Le captage de l'eau se faisait dans le petit torrent du revers appelé les Invers au creux de la gorge de la petite Pontis. Pour traverser la barre rocheuse, une canalisation métallique avait été construite selon le principe du siphon pour alimenter le bisse encore visible de nos jours au droit du premier virage du chemin d'accés de Soussillon.
Une canalisation en fonte verticale fixée contre la paroi rocheuse descendait l'eau au niveau de l'ancienne route (1856 é 1954), longeait la dite route jusqu'é l'ancien tunnel et remontait sur le parcours de l'ancien chemin aud-dessus de l'ancien tunnel, remontait encore de quelques métres pour rejoindre le bisse taillé dans la roche. Celui-ci, é flanc de montagne rejoingnait le haut des terrains de Fribougze. Cette installation a été en fonction jusque dans les années 1950.
Entre les années 1906 et 1911, une fenétre aurait été ouverte depuis la canalisation Vissoie-Beauregard-Chippis pour assurer une alimentation en eau plus réguliére.
Il est vrai que les vestiges encore visibles vont avec le temps s'effacer. En effet, une partie de cette canalisation a déjé disparu avec les éboulements de roche qui se produisent sous l'effet du gel-dégel notamment dans la zone de l'ancien tunnel. Il serait trés intéressant d'en savoir plus afin de transposer les suppositions en réalités. Nous lanéons donc un appel é toutes les personnes qui détiendraient un ou plusieurs renseignements, documents, souvenirs sur les travaux de cette construction. Nous nous ferons un plaisir de les collecter et publier les indications reéues et pourquoi pas avec le temps constituer un dossier historique le plus proche de la réalité." (tiré de CHANDOLINfos, été 2005, Yvonne Jollien et André Rochat)
cliquer pour agrandir
photo 184 : ouverture de la fenétre au niveau de la petite Pontis
photo 186 : tracé de la conduite suivant le premier chemin de la vallée cliquer pour agrandir

cliquer pour agrandir photo 186 : jonction avec le bisse taillé dans la roche
GLOSSAIRE
(1) Roche calcaire vacuolaire, due é la précipitation de carbonate de calcium prés d'une source.
copyright
Tous droits réservés © fang.ch, 2002-2017
Sommet de la page
Sommet de la page
Sommet de la page
Sommet de la page
Sommet de la page